L’heure du loup

L’heure du loup de Pierric Guittaut aux Éditions Les arènes

Collection Equinox

Pour ne pas déroger à une vieille tradition rurale, le gendarme de retour au pays s’est vite vu affublé dans le canton de quelques surnoms. Ses détracteurs semblent former un consensus autour du loup-garou, autant pour marquer ses penchants solitaires que pour moquer son côté un peu sorcier, tout en soulignant la part de violence potentielle qu’il réprime, et qui peut surgir de façon brusque, comme par métamorphose.

Plutôt bien trouvé. ”

Malgré son surnom, Fabrice a beau être gendarme, il n’en mène pas large devant sa femme depuis qu’il s’est laissé envoûter par la belle gitane voleuse d’homme. Ce gendarme, rebouteux a beau posséder un don, il semble également possédé par cette femme.

Un soir, le corps d’une gamine est découvert en pleine forêt. Elle semble avoir subi une attaque de loup.

“ Plus loin dans le massif forestier, trois silhouettes claires et efflanquées filent à grande vitesse. Les gueules entrouvertes aspirent l’oxygène avec régularité pour leur permettre de maintenir le rythme soutenu de leur fuite. Rose humide des langues et ivoire jauni des crocs. Deux jappements brefs de l’animal de tête suffisent à infléchir la trajectoire du trio de quelques degrés sur leur gauche. Les bois renouent avec la vieille tradition millénaire de la course des loups. ”

À peine arrivé après une longue absence dans sa région natale, le voilà confronté à une enquête qui échauffe déjà les esprits, confrontant les paysans, les éleveurs, aux protecteurs des loups.

Mais est vraiment les loups les responsables de ce carnage ?

“ La question est : Manon a-t-elle été tuée par un loup sauvage ou a-t-elle été assassinée ? ”

Partagé entre-deux femmes, le major Remangeon va devoir retrouver un certain équilibre tout en puisant dans sa nature profonde pour résoudre cette enquête.

Ce que j’en dis :

J’ai été touchée et emportée dès le départ par la magnifique plume de l’auteur, un talent qui en impose et qui rejoint l’univers des cadors du rural noir, auprès desquels l’auteur s’est initié notamment Pierre Pelot, un grand auteur de romans noirs.

Dans un style brillant, Pierric Guittaut nous embarque dans une nouvelle intrigue policière, un auteur que je découvre enfin, détenant pourtant d’autres ouvrages que je vais m’empresser de découvrir.

On y découvre l’univers impitoyable de la campagne où chacun ou presque possède un fusil de chasse, pouvant donner lieu à des rixes fatales.

Lorsqu’une jeune fille est retrouvée morte en forêt, les loups semblent faire les coupables idéaux, et pourtant certains hommes peuvent être tout aussi dangereux, même les plus écolos sensés protéger la faune et la flore.

Sous la plume de Pierric Guittaut, la campagne se révèle sauvage et cruelle et s’il faut se méfier des loups, il est prudent de prendre garde face aux hommes d’humeur bestiale.

Une plume noire et lyrique absolument stylée avec un personnage principal qui sort des sentiers battus, tout ce que j’aime trouver lorsque je m’aventure dans le roman noir qu’il soit rural ou urbain.

Une magnifique surprise, un auteur à suivre absolument.

Pour info :

Pierric Guittaut est romancier, essayiste et auteur de roman policier.

Chroniqueur de littérature de genre pour la revue Éléments depuis 2012, il analyse les enjeux de la fiction policière contemporaine à travers plusieurs articles publiés dans cette revue, sur le site de L’Observatoire des Journalistes et de l’Information Médiatique (OJIM) ou à l’occasion d’une conférence donnée à Paris au cercle Georges Orwell le 7 mai 2014.

Il est l’auteur de trois romans noirs, Beyrouth-sur-Loire (éditions Papier Libre, 2010), La Fille de la pluie (2013) et D’ombres et de flammes (2016), publiés dans la collection Série noire, qui ont la particularité d’avoir pour cadre le milieu rural.

Il a consacré à ce genre un article initialement intitulé Au fond des bois, personne ne vous entendra crier dans lequel il analyse la genèse du polar rural et affirme que celui-ci n’est pas qu’un sous-genre de roman policier, mais un genre littéraire spécifique apparu de façon concomitante à la naissance du roman criminel moderne et que celui-ci, en dépit de son renouveau récent, n’a rien de novateur. Cette analyse a notamment été intégrée aux travaux du groupe de recherche ALEF (Arts, Littératures, Échanges, Frontières) de l’Université Rennes 28, et valu à l’auteur d’être consulté par l’équipe du magazine Le Nouveau Rendez-vous sur France9 Inter à l’occasion d’une émission spéciale sur le polar rural.

5 réflexions sur “L’heure du loup

  1. Bonjour,
    Je viens de découvrir votre recension de mon nouveau roman et je suis très heureux que cette histoire et ce personnage vous aient touchés et intéressés. Remangeon est effectivement un être à part qui cadre bien avec le genre.
    Vos mots très gentils et les émotions de lecture que vous partagez ici sont la véritable raison pour laquelle les auteurs passent une partie de leurs soirées et de leurs week-ends à écrire.
    Bonne journée à vous, amicalement,
    Pierric Guittaut

    Aimé par 1 personne

    1. dealerdelignes

      Bonjour Pierre, c’est très gentil à boudé passer par ici et de prendre le temps de laisser un petit mot. Votre plume est magnifique et je suis très heureuse de l’avoir trouvé sur mon chemin de lectrice. Moi qui passe de longues journées et week-end à lire, que du bonheur. On n’est si bien entouré de livres. À bientôt j’espère dans un futur salon littéraire.
      Bien amicalement.

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s