La lune de l’âpre neige

La lune de l’âpre neige de Waubgeshig Rice aux Éditions Les Arènes

Collection Équinox

Traduit de l’anglais (Canada) par Antoine Chainas

“ Les rayons solaires déposaient des vagues dorées et luxuriantes sur le feuillage des érables et des chênes à l’extérieur. La végétation ainsi que la faune des bois feraient bientôt retraite, tandis que l’être humain endurerait de son côté les épreuves annuelles de l’hiver. Ewan enviait parfois les arbres et les ours noirs, capables de mettre leur existence entre parenthèses le temps d’une saison. ”

Au Canada, après avoir perdu la majorité de leur territoire, les indiens anichinabés vivent désormais dans une réserve, loin de la civilisation continuant de chasser pour reconstituer leurs réserves de nourriture à l’approche de l’hiver.

Au fil des ans, ils se sont réorganisés, profitant au passage de certaines installations telles que les antennes relais ou l’électricité mêmes si elles demeurent bien souvent de mauvaises qualités.

Alors, lorsque survient la panne d’électricité générale, personne ne s’affole au départ.

Seulement la panne perdure, empêchant également toute communication avec l’extérieur. Voyant les stocks de nourriture diminuer, une certaine panique commence à envahir la réserve, le conseil de la tribu doit prendre des mesures faces aux tensions qui commencent à surgir au sein de la communauté, et aux clans qui se sont déjà formés.

Et lorsque un étranger cherchant refuge, débarque, leur faisant part du chaos dans lequel le monde a sombré, l’équilibre déjà précaire ne cesse de se fragiliser, créant au sein même de la communauté une grande menace.

“ Tant de drames s’étaient produits durant ce terrible hiver. ”

Une fois de plus, cette tribu est menacée d’extinction, à moins que leur héritage ancestral leur permette de survivre, laissant derrière eux le monde s’effondrer pour mieux renaître.

À travers ce thriller apocalyptique, l’auteur lui-même originaire d’une réserve indienne au Canada, s’est inspiré de la panne électrique en août 2003 qui avait paralysé une grande partie des États-Unis, nous montrant à quel point le progrès a ses limites et qu’il est bon d’avoir gardé précieusement l’héritage et les traditions ancestrales pour ce peuple indien, lui permettant malgré l’effondrement d’espérer survivre une fois de plus.

Nous plongeant dans une ambiance glaciale, assez sombre, au cœur même d’une réserve, on découvre le basculement d’un présent mordernisé, quand tout s’arrête vers un futur à réinventer en se servant du savoir transmis par les anciens.

À l’époque où tant de catastrophes surviennent, où la terre se rebelle, on ne peut qu’avoir une pensée pour toutes les sagesses indiennes qui ont toujours mis en garde l’homme blanc face à cet appétit de possession et de destruction toujours plus grand.

“ Quand le dernier arbre sera abattu, la dernière rivière empoisonnée, le dernier poisson capturé, alors seulement vous vous apercevrez que l’argent ne se mange pas. ” Standing Bear, Chef Lakota.

Waubgeshig Rice nous offre un récit sous tension, rendant hommage à ses ancêtres tout en nous mettant en garde à sa façon au monde de demain à l’avenir tellement incertain.

Un premier roman plutôt réussi où les autochtones sont à l’honneur, la survie point fort de ce récit, étant totalement ancrée dans leur culture.

À découvrir chez Équinox.

Pour info :

Waubgeshig Rice est un journaliste et écrivain originaire de la réserve indienne de Wasauksing. Il anime une émission périodique sur CBS et partage son temps entre son travail de journaliste à Sudbury et la réserve de Wasauksing.

La Lune de l’âpre neige est son premier ouvrage à paraître dans la collection EquinoX.

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s