Le vertige de la peur

Le vertige de la peur de Linwood Barclay aux Éditions Belfond

Traduit de l’anglais (Canada) par Renaud Morin

“ Peut-on prendre l’ascenseur en toute sécurité ? ”

À New-York, pour atteindre le septième ciel, vous pouvez éventuellement prendre l’ascenseur et avoir une vue plongeante sur cette ville verticale, mais attention cela pourrait s’avérer dangereux.

Depuis quelques jours, les ascensions vertigineuses deviennent risquées, depuis qu’une cabine s’est écrasée au sol, faisant quatre morts dans un prestigieux building.

On aurait pu croire à un banal accident mais hélas le lendemain un drame similaire se produit dans un autre endroit.

“ Le saboteur d’ascenseur cherchait-il à faire passer un message un message ? Les victimes étaient-elles choisies au hasard ? Et les immeubles ? ”

Les jours se suivent et les drames se poursuivent, plongeant la ville qui ne dort jamais dans un foutu chaos.

Flics et journalistes sont sur le qui-vive, la bourse dégringole aussi vite que les ascenseurs, les secours sont débordés et la population multiplie les crises cardiaques, rien ne va plus dans la big apple.

Sans compter que dans quelques jours, l’inauguration de la plus grande tour de Manhattan doit avoir lieu…

Mais qui peut en vouloir à ce point à New-York et à ses habitants ?

“ Pour quelle raison quelqu’un qui voulait tuer des gens décidait-il de le faire en sabotant des ascenseurs ? Pourquoi ne pas prendre un flingue et tirer dans le tas, tout simplement ? ”

Linwood Barclay a décidé de nous donner le vertige et de mettre nos nerfs à rude épreuve, il semblerait, en mettant à mal cette ville toute en verticalité qui ne peut se passer de ses précieux ascenseurs que ce soit pour les new-yorkais ou les touristes.

Comme à son habitude, il dévoile petit à petit son intrigue gardant le suspens jusqu’au final, nous menant à travers la ville sur de fausses pistes, et nous démontrant que lorsque la technologie est mise à mal, très vite une ville peut se retrouver paralysée tout en étant plongée dans la tourmente.

Tout peut s’effondrer comme un château de carte et même les plus riches peuvent se retrouver à terre.

Tout se paye un jour ou l’autre et personne ne gagne face au vertige de la peur, la chute sera juste plus dure pour certains.

Alors, prêt pour un petit tour en ascenseur ?

Pour info :

Auteur de polars incontournable, Linwood Barclay a déjà publié dix-sept romans chez Belfond, dont Cette nuit-là (2009) et sa série consacrée à la ville fictive de Promise Falls – Fausses promesses (2018), Faux amis (2018), Vraie folie (2019) et Champ de tir (2020). Tous sont repris chez J’ai lu.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s