Une déchirure dans le ciel

Une déchirure dans le ciel de Jeanine Cummins aux Éditions Philippe Rey

Récit autobiographique d’une affaire de meurtre et de ses suites

Traduit de l’anglais (États-Unis) par Christine Auché

Les vacances se terminent, et pour Tom, il est difficile de faire ses adieux à ses cousines et plus particulièrement à Julie dont il s’est rapproché et qui est devenue sa meilleure amie. Allant contre l’interdiction de ses parents, il s’échappe pour les rejoindre pour une dernière soirée en leur compagnie.

“ Rien n’aurait pu nous préparer à ce qui allait arriver. ”

Au cours de la soirée, ses cousines lui proposent une virée jusqu’au pont l’Old Chaîne of Rocks, qui enjambe le Mississippi à la sortie de St.Louis pour lui montrer toute une série de Graffitis et notamment un poème de Julie.

“ C’était un endroit de solitude publique, de grandeur délabrée, de terrible beauté. Un endroit où les mots peints avec soin des graffitis de Julie étaient cernés par les lignes enchevêtrées de la nature – les arbres denses, les plantes grimpantes noueuses, la rive sinueuse du fleuve. C’était un endroit qui parlait de ses passions, qui l’inspirait. Elle aimait ce vieux pont de tout son cœur et de toute son âme, et la poétesse en elle reconnaissait qu’à cet instant précis il représentait probablement davantage pour elle qu’il ne le ferait jamais plus. Car elle était arrivée devant un pont dans sa propre vie. Elle était en train de passer de l’enfance à l’âge adulte, de construire son avenir et de choisir ses combats. Elle avait envie de partager ce lieu spécial et tout ce qu’il impliquait avec son cousin avant que leur semaine ensemble se termine. ”

C’est là qu’ils vont faire la rencontre de quatre jeunes de la région, issus de l’autre rive. S’en suivra un déchaînement de violence inimaginable.

Une soirée d’adieu, on ne peut plus éternelle qui se termine dans la douleur et qui va changer à jamais le cours de la vie de toute la famille Cummins.

“ Il s’agit de ma famille. Dans cette histoire, les voix des victimes ont été ignorées et éclipsées par d’autres voix plus fortes et plus retentissantes durant plus d’une décennie. Maintenant, c’est notre tour.

Julie et Robin Kerry sont mes cousines. Tom Cummins est mon frère. Ceci est leur histoire. ”

Jeanine Cummins était toute jeune, lorsque ces vies ont été brisé à jamais. Tom est son frère, Julie et Robin ses cousines et à travers ce témoignage bouleversant, elle nous raconte les effets dévastateurs et les répercussions suite à cette terrible soirée, sur toute sa famille.

Elle analyse chaque étape, en revenant sur cette terrible soirée, puis sur le témoignage de Tom, qui passe de victime à suspect, suite aux méthodes douteuses et manipulatrices de la Police. Puis très vite, le déferlement médiatique, lorsque les journalistes prennent connaissance des faits, préférant s’acharner sur Tom que d’encourager les recherches des disparues.

“ Toutefois, même si Tom l’avait su, il n’en aurait probablement pas beaucoup modifié son comportement pour autant, parce qu’il était convaincu de ne pas être considéré comme suspect. Dans cette affaire, il était manifestement une victime – ça sautait aux yeux. Émotionnellement, c’était une véritable boule de nerf. […] Il était traumatisé, sale et épuisé. L’idée que Stittum et Ghrist puissent réellement le soupçonner, lui, d’un quelconque méfait ne lui avait même pas traversé l’esprit. ”

Il en faudra du courage à Tom pour ne jamais craquer, heureusement épaulé par sa famille, malgré les doutes qui peuvent surgir à certains moments. Et l’on découvre à quel point ce système judiciaire américain est capable de broyer les gens pour boucler un dossier au plus vite, quitte à laisser les véritables coupables dans la nature.

Hélas, même une fois entendu et les coupables sous les verrous, le combat ne s’arrête pas. Il faudra faire son deuil, réapprendre à vivre, et tenter de poursuivre son chemin avec toujours en tête cette soirée, et toujours cette peine d’avoir perdue des êtres si jeunes, à l’avenir si prometteur.

Après son formidable précédent roman American Dirt, l’histoire d’un exil déchirant, Jeanine Cummins rend hommage aux siens à travers ce récit tiré de la tragédie à laquelle sa famille a du faire face, laissant à jamais Une déchirure dans le ciel.

Un récit remarquable qui ne peut que nous indigner et nous bouleverser.

Pour info :

Jeanine Cummins vit à New-York.

Elle a publié trois romans, dont American Dirt, publié également aux éditions Philippe Rey, le premier traduit en français.

9 réflexions sur “Une déchirure dans le ciel

      1. Rarement, je déteste ça, mais parfois, quand le métro est en retard, je le suis aussi. Deux fois dans ma carrière, pas plus. Et la première fois, j’avais eu une remarque. Pour 10 minutes ! Hé oh hein bon.

        J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s