La médium

La médium de J.P Smith à La Série Noire de Gallimard

Traduit de l’anglais (États-Unis) par Karine Lalechère

“ À présent, elle avait un pied dans chaque monde. Et elle était chez elle dans l’un comme dans l’autre. ”

Les attentats du 11 septembre à New-York ont laissé derrières eux de nombreux disparus qui semblent hanter la ville.

Kit Capriol a perdu son mari, ce jour-là, il ne lui reste plus que Zoé leur fille qui est née neuf mois après le drame.

Une fille qui est tombée dans un coma profond après avoir été témoin d’un horrible accident dans le métro.

Afin de continuer à payer les traites de leur appartement et les factures astronomiques de l’hôpital, Kit, poursuit son rêve d’actrice et court après les castings, espérant décrocher le rôle de sa vie.

Mais c’est loin d’être suffisant, alors pour joindre les deux bouts, elle s’approprie le rôle de Médium, piochant des infos et des cibles dans le New-York Times afin d’avoir une once de crédibilité.

Son business bien rodé prends une belle tournure jusqu’au jour où la police s’en mêle en plus de certains fantômes qui semblent vouloir l’aider…

“ Les fantômes avaient finalement répondu présent. ”

J.P Smith a fait son entrée à la Série Noire de Gallimard avec Noyade, son premier roman, en 2020. Loin de m’avoir complètement conquise à l’époque, j’étais donc impatiente de découvrir ce deuxième roman, situé dans une ville que j’affectionne particulièrement.

Et à nouveau je me retrouve avec un avis mitigé, car si j’ai pris plaisir à lire et à suivre cette histoire où s’invite le paranormal, j’ai une fois de plus été déçue par la fin, comme si le feu d’artifice ratait son bouquet final.

Me suis pourtant attachée à Kit, pour qui la vie n’est pas facile, j’ai vraiment apprécié le rythme bien soutenu à travers ses chapitres courts qui gardent le suspens et nous entraînent petit à petit vers la résolution d’une vieille enquête où sa fille y joue un rôle sans le savoir. J’ai apprécié que s’y invitent les codes du paranormal, et même l’histoire en général.

Mais voilà, en résumé, sans vouloir être trop sévère car ce livre a des atouts pour qui aime les thrillers fantastiques, il est bien dommage que les dernières pages ne soient pas à la hauteur de l’ensemble du récit.

Pour info :

Scénariste maintes fois récompensé, J.P Smith est né et vit à New-York.

Francophile, il admire particulièrement Patrick Modiano et René Belletto.

Après Noyade, La médium est son deuxième roman traduit à la Série Noire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s