Poursuite

Poursuite de Joyce Carol Oates aux Éditions Philippe Rey

Traduit de l’anglais (États-Unis) par Christine Auché

Abby, une jeune femme de vingt ans vient de se marier avec Willem. Même si cette union semble la réjouir, elle semble tourmentée. Un terrible cauchemar récurrent a refait surface quelques jours avant la cérémonie.

Dans ce cauchemar, elle erre dans un champ peuplé d’ossements humains.

“ Dans son sommeil elle avait senti que c’était imminent, ce rêve de squelettes. Car d’abord il y a la prémonition, une sensation de paralysie dans tes membres et un engourdissement dans tout ton être, un pressentiment de quelque chose de vraiment horrible que tu ne dois pas regarder et que tu es tout de même obligée de regarder dans le rêve parce que tu n’as pas le choix.

Mais pourquoi la veille de son mariage ? Pourquoi ce vieux rêve affreux de son enfance … ”

Willem sent bien qu’Abby lui cache quelque chose, mais son amour pour elle est immense alors il ne va pas s’étendre sur ses secrets, quels qu’ils soient. Mais lorsque Abby se retrouve à l’hôpital après avoir été renversé par un bus, une terrible inquiétude le gagne.

Était-ce vraiment un accident ?

Et pourquoi se réveille-t’elle en hurlant chaque nuit ?

“ Elle n’en n’est pas fière, mais elle a trompé Willem Zengler à de nombreuses reprises. Même avant leur fiançailles. Pas avec d’autres hommes. Pas avec des garçons. Elle a plutôt trompé Willem comme elle a trompé d’autres gens en leur dissimulant la véritable nature de son âme, qui est tachée, ternie, aussi immonde qu’une éponge sale.

Tout ce qui m’arrive de mal, je le mérite.

Je ne mérite rien de ce qui m’arrive de bien. ”

Mais avant de pouvoir confier à Willem, ce qui la poursuit, il va falloir qu’elle remonte le fil du temps, et qu’elle tente de se souvenir de son enfance, de son père qui était séparé d’elle et de sa mère depuis son retour d’Irak. Un couple déchiré qui semble tous deux l’avoir abandonné du jour au lendemain.

Ce que j’en dis :

Depuis Confessions d’un gang de filles je ne rate aucune sortie de la grande écrivaine Joyce Carol Oates, gardant même précieusement certains à lire pour plus tard afin de ne jamais manquer de belles lectures.

Poursuite est on ne peut plus surprenant dès le départ. Sous une tension extrême, on découvre ce jeune couple tout juste marié et déjà confronté à la douleur.

Avec brio comme à son habitude, Joyce Carol Oates explore les méandres de la mémoire perdue suite à des traumatismes liés à l’enfance, à la famille.

Afin de se protéger, pour une question de survie, la jeune femme inconsciemment a oublié, tout en étant consciente qu’il lui manque certains souvenirs qui semblent resurgir à travers un cauchemar récurent.

Un véritable drame familial se profile à l’horizon et lorsqu’enfin les souvenirs reviennent c’est glauque, violent diablement féroce.

Un roman noir psychologique époustouflant à la hauteur de son extraordinaire palmarès.

Pour info :

Joyce Carol Oates née le 16 juin 1938 à Lockport dans l’État de New York, est une femme de lettres américaine, à la fois poétesse, romancière, nouvelliste, dramaturge et essayiste.

2 réflexions sur “Poursuite

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s