Les samaritains du bayou

Les samaritains du bayou de Lisa Sandlin aux Éditions Belfond Noir

Traduit de l’anglais (États-Unis) par Claire-Marie Clévy

Pas facile de trouver un job après un long séjour au placard pour une nana, mais heureusement pour cette ex-taularde un pote détective privé de son agent de probation qui une ardoise à effacer, ignore jusqu’à son arrivée qu’il avait besoin d’une secrétaire. Pour Delpha Wade ça fera l’affaire, pour Tom Phelan , il fera avec, Il a vraisemblablement pas le choix.

Ce duo de solitaire va contre toute attente devenir très complémentaire et va permettre de résoudre les nouvelles affaires. Ensemble il vont œuvrer pour chasser les fugueurs, débusquer les maris infidèles, réparer les âmes cabossées et même soigner les laissés-pour-compte.

Delpha n’en demeure pas moins rancunière face à ceux qui l’on conduit en taule et compte bien régler ses comptes. Et quoi de mieux que de bosser dans cette agence pour résoudre également son enquête et mettre la main sur le violeur toujours en vie, caché là, quelque part…

Pour ce roman à l’atmosphère poisseuse, Lisa Sandlin a été récompensé par le Dashiell Hammett Prize et le Shamus Award , les plus hautes distinctions de la littérature à suspense américaine et pourtant il ne m’a pas complètement convaincu, et je m’y suis parfois embourbée.

Si j’ai aimé chacun des personnages de ce duos improbables, loin de certains clichés habituels, l’histoire était parfois déroutante et je dois bien avouer que si je ne m’étais pas vite attachée à Delpha et Tom, j’aurais abandonné l’affaire.

Un peu trop éloigné justement de l’ambiance de la Louisiane des bayous que j’affectionne et pourtant j’y étais il semblerait. Vraiment l’impression d’être passée à côté, de m’être perdue en cours de route.

C’est dommage, peut-être que le prochain arrivera plus à me toucher, l’avenir nous le dira, un jour, peut-être.

Pour info :

Lisa Sandlin a grandi à Beaumont, Texas, dans un décor de bayou et de puits de pétrole, avant de s’installer au Nouveau-Mexique, puis dans le Nebraska, où elle a enseigné dans l’atelier d’écriture de l’université d’Omaha pendant vingt ans.

Auteure de nombreuses nouvelles plusieurs fois primées, elle découvre le succès avec Les Samaritains du bayou, son premier roman, récompensé par le Dashiell Hammett Prize 2015 et le Shamus Award 2016, prix majeurs de la littérature suspense américaine.

Je remercie les Éditions Belfond pour ce suspens en direct du Vieux Sud américain.

3 réflexions sur “Les samaritains du bayou

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s