Confessions (ou les spams d’une âme en peine)

Confessions (ou les spams d’une âme en peine ) d’Alain Cadéo aux Éditions de La Trace

“ – Mais c’est quoi ce speech d’intello ? D’où ça sort ? À tous les coups, c’est un gag de Jimmy. Ce fumier s’est démerdé pour me pourrir la vie. Je vais le kicker vite fait bien fait…

– Ces mails, ça me flanque la trouille ! C’est comme. Un Zombie sorti de son cerveau. Quand je le lis, j’ai même l’impression de sentir un vieux souffle pourri. Soyez gentil Monsieur, ne m’envoyer plus ces messages. Je ne suis pas intéressée. Je n’aime pas la fiction. ”

Un beau jour apparaissent sur les boîtes e-mail de la population de singuliers messages de Staccato, qui ont la particularité de s’effacer qu’une fois lu. De quoi bien pourrir les messageries déjà surchargées de publicités divers.

Certains s’en amusent, mais pour d’autres cette intrusion forcée est scandaleuse.

Et pourtant cette âme errante qui hante les messageries en attendant de trouver la paix avant le repos éternel a encore des choses à écrire, et pour les internautes l’enfer ne fait que commencer.

“ J’ai blessé. J’ai tué. Les mots sont chiens en liberté qui ont tôt fait, si on lâche la bride, de devenir sauvages, enragés. ”

Alain Cadéo, grand maître des mots, illustre penseur pose un regard éclairé sur le monde virtuel en nous livrant un roman on ne plus original né pendant ce confinement interminable.

Privé de vrai contact humain, l’inspiration semble avoir été puisé à travers sa boîte e-mail, et cela donne une histoire savamment orchestrée, drôle et pertinente.

Totalement inclassable ce récit ravira évidemment tous les amoureux de la plume de l’auteur, tout en charmant au passage de nouveaux lecteurs avides de sortir des sentiers battus.

Une belle parenthèse littéraire assez surprenante et on ne peut plus divertissante à mettre entre toutes les mains.

Pour info :

Membre de la Société Académique des Arts Sciences Lettres, Alain Cadéo est l’auteur de plus de vingt ouvrages. Une vie d’écriture à la fois complexe et généreuse, celle d’un homme qui offre les mots en brassées comme un souffle du verbe. Ces textes sont toujours exigeants, en perpétuelle recherche de chemins différents, à l’image de l’homme, singulier, sincère et altruiste, mais aussi inclassable comme sa littérature.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s