Fatal Baby

Fatal Baby de Nicolas Jaillet aux Éditions de la Manufacture de livres

En septembre 2020, j’ai fait la connaissance de Julie, une jeune institutrice, célibattante qui n’a rien en commun avec la vierge Marie, et qui va pourtant se retrouver enceinte à son insu. Mais comment cela est-il possible ? Évidemment, Dieu seul le sait. Un vrai miracle pour cette jeune femme qui aurait pu s’attendre à tout sauf à devenir une future maman. Et c’est sans compter sur les supers pouvoirs, qu’elle semble désormais posséder. Une double énigme qu’elle compte bien résoudre pour affronter le futur.

Juillet 2021, le Baby est né et c’est une fille. et voilà notre duo mère fille , prêt pour de nouvelles aventures. Les supers pouvoirs ont entre-temps migré vers ce bébé qui s’en amuse. Seulement voilà notre duo se retrouve obligé de prendre la tangente, étant poursuivi par un laboratoire pharmaceutique prêt à tout pour mettre la main sur super Baby.

Mais va d’abord falloir passer sur le corps de la mère qui de son côté a plus d’un tour dans son sac à langer pour protéger son bébé.

[…] Il y a une chance sur mille pour que Julie ait une raison de s’inquiéter. Mais tant que cette chance existe, il faut qu’elle s’inquiète. S’inquiéter, c’est sa fonction. Son devoir. C’est une question de survie. ”

Ce que j’en dis :

Vous vous souvenez de Bridget Jones ? Ben vous pouvez l’oublier, toute façon depuis le temps, elle a du prendre sa retraite et elle a bien fait, car notre Julie assure la relève avec brio. Et même si elle succombe au charme de certains mâles croisés sur sa route, elle n’en demeure pas moins une femme au caractère bien trempé, qui telle une louve sortira les crocs pour protéger sa fille.

Ok, elle ne refuse pas l’aide masculine, ni une petite idylle au passage, mais on s’attache pas, les priorités sont ailleurs.

En tout cas, une chose est sûre, on ne s’ennuie pas avec Julie, action suspens, humour et même de la tendresse bordel, voir plus si affinités… Ça flingue, ça pouponne, ça baise, ça s’éclate quoi.

Une super woman qui n’a rien d’une chochotte, et qui risque bien de vous rendre accro à ses aventures qui ne manquent pas de piquant.

Cet été, rejoignez la team Girl Power, en commençant par Mauvaise graine avant de poursuivre avec Fatal Baby, ce serait dommage de rater le début de cette histoire de dingue.

C’est à la Manufacture de livres, une maison pleine de surprises inattendues comme ce fatal Baby issu de mauvaise graine, nés sous la plume de Nicolas Jaillet.

Pour info :


Nicolas Jaillet est né en 1971 en région parisienne.

Il a été comédien, musicien et a publié cinq romans, notamment aux éditions Bragelonne, ainsi que deux livres jeunesse.

Passant de la comédie au western avec des détours vers le thriller, le récit historique et le roman d’aventure, Nicolas Jaillet explore les frontières des genres avec intelligence et maitrise.

Je remercie la Manufacture de livres et l’agence Trames pour ces aventures palpitantes absolument jubilatoires

2 réflexions sur “Fatal Baby

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s