Son autre mort

Son autre mort d’Elsa Marpeau aux Éditions Gallimard / Folio

“ Aujourd’hui, elle comprenait. Et désormais, elle sentirait à chaque instant le regard de l’écrivain posé sur elle, sur Antoine, sur les filles. Son regard qui les pillait, qui les métamorphosait en chair à fiction. D’un seul coup, l’univers de Charles Bernier ne lui sembla plus si humaniste.

Les humbles qu’il décrivait, c’était eux; les zones périphériques, leur maison. ”

Alex est une femme ordinaire, mariée à Antoine avec lequel elle a eu deux filles. Ils tiennent un gîte : Le domaine des Bruyères en Loire-Atlantique à vingt minutes de Nantes.

Alex est une femme discrète, plutôt introvertie qui s’adonne à l’écriture en secret.

À l’arrivée d’un nouvel hôte, un écrivain célèbre qui se cache derrière un pseudonyme, un étrange climat s’installe entre eux.

L’écrivain réussit à sympathiser avec Alex d’un caractère plutôt sauvage. Alex se libère de sa timidité jusqu’au soir de son anniversaire où tout bascule après la fête…

La vie d’Alex prends alors des allures de roman, où la suite de cette soirée est à écrire pour élaborer un scénario qui tient la route afin de trouver le coupable idéal dans les relations de l’auteur qu’elle a malheureusement tué en voulant se défendre, car elle refuse de perdre sa famille.

Ce que j’en dis :

À travers ce scénario diabolique qui pourrait bien donner des sueurs froides à certains auteurs dont un panel de lecteurs rêverait de se débarrasser, Elsa Marpeau nous entraîne dans une chasse au coupable idéal, en égratignant au passage la folie des réseaux sociaux mais également le monde de l’édition, chacun en prend pour son grade avec une belle ironie.

Tout en abordant le thème de la schizophrénie, et la double identité, à travers le personnage d’Alex, l’auteure nous pose un regard aiguisé sur notre société actuelle, toujours encline à faire le buzz sur la toile. Un polar qui fait également écho avec brio au mouvement social #Metoo, une véritable mise en garde aux prédateurs sexuels qui se croyaient jusqu’à présent intouchables.

Une belle découverte d’une plume que j’aurai grand plaisir à retrouver en septembre dans La Noire de chez Gallimard.

Aussi efficace que redoutable, je n’ai pas boudé mon plaisir en dévorant Son autre mort. J’en connais quelques unes qui piqueraient bien l’idée pour se débarrasser des encombrants…

Pour info :

Agrégée de lettres, Elsa Marpeau est auteur de romans.

Elle a grandi à Nantes, avant de venir s’installer à Paris pour ses 18 ans après avoir répondu à une petite annonce matrimoniale du Nouvel Observateur. Pour y occuper ses journées, elle signe une thèse sur les mondes imaginaires dans le théâtre du XVIIe siècle et enseigne les arts du spectacle cinq ans à Nanterre.

Elle quitte Paris pour Singapour qui lui inspire son troisième roman publié à la Série Noire, « L’Expatriée », un thriller autobiographique qui obtient le Prix Plume de Cristal du roman noir 2013, dans le cadre du 7e Festival International du Film Policier de Liège.

Son premier roman, Les yeux des morts, avaient déjà été récompensé du Prix Nouvel Obs-Bibliobs du roman noir 2011.

Je remercie les éditions Gallimard pour ce polar psychologique étonnant.

3 réflexions sur “Son autre mort

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s