Le cimetière des baleines

Le cimetière des baleines de Géraldine Ruiz aux Éditions le Nouveau Pont

Illustré par Lima Lima

 » J’essaye de me rappeler. Ma première rencontre avec le bateau et ses occupants. Une succession de sentiments remonte à la surface : l’enthousiasme, le doute puis la peur qui m’a tiraillée jusqu’au départ. La navigation n’était qu’un vague souvenir d’enfance. Surtout, je me demandais comment exercer en étant intégrée au sein d’une équipe composée de deux navigateurs, deux guides de haute montagne, un cadreur, un photographe et une artiste peintre. Il me semblait impossible de mettre de la distance. De me détacher du groupe alors que j’allais être impliquée dans son action. Le projet étant de mener le voilier jusqu’au Lofoten, un archipel montagneux au nord de la Norvège ; à terme, Thémis voyagera avec des adolescents en difficultés. “

Pendant un mois, des hommes et des femmes qui ne se connaissent pas vont voyager ensemble sur un voilier vers les îles Lofoten en Norvège.

Pendant cette traversée, ils vont vivre des moments extraordinaires, jusqu’à une rencontre improbable.

” Soudain, elle se dévoile.

Son souffle puissant attire nos regards dans sa direction. Dans une parade suggestive laissant deviner l’ampleur de sa masse noire d’une longueur équivalente à celle du bateau, elle découvre sa nageoire dorsale. Elle longe Thémis et quelques mètres nous séparent.

Hurlements de joie mêlée à la stupeur. “

Soudain le cœur s’apaise ; croiser sa première baleine peut changer une vie.

Ce que j’en dis :

Partir à la découverte de ce récit, c’est prémisse d’un voyage extraordinaire à bord du voilier le Thémis en direction de la Norvège, avec des hommes et des femmes de tout horizon, qui vont s’ouvrir les uns aux autres, vague après vague, en posant un regard vers la mer, véritable source de bien-être et d’apaisement. Un voyage qui va leur faire don d’une rencontre inoubliable, qui marquera à jamais les esprits, véritable cadeau comme seule dame nature est capable d’offrir, un instant magique, de toute beauté.

Qu’il fut bon de s’évader à travers ces pages, d’admirer les paysages, la mer, les flots à travers les magnifiques illustrations de Lima Lima, de se laisser emporter par la douce mélodie de la plume de Géraldine Ruiz.

Une véritable aventure humaine et marine qui procure la sérénité, la quiétude et donne une folle envie de prendre le large…

Pour info :

Géraldine Ruiz est journaliste itinérante et auteure. Elle vit là où elle écrit ; Paris, Manille, Bordeaux, Memphis. Ou sur un voilier, le temps d’un été.

La démarche de Lima Lima est triple ; l’art urbain, le travail personnel en atelier et la peinture en décor, l’un faisant écho à l’autre. Son travail est centré sur l’humain et le vivant. Elle accorde de l’importance à la poésie des détails dont la vie nous entoure.

Je remercie infiniment les Éditions du Nouveau Pont pour ce voyage de rêve empli de poésie.

Une réflexion sur “Le cimetière des baleines

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s